Tout le festival 2020

Les sélections, les films, les débats…

Le Jury Fiction

Philippe Lefait

Philippe Lefait

journaliste, écrivain

Né dans le Pas-de-Calais, juriste de formation, diplômé en droit public, ancien élève de l’École Supérieure...

Lire la suite

journaliste, écrivain

Né dans le Pas-de-Calais, juriste de formation, diplômé en droit public, ancien élève de l’École Supérieure du Journalisme de Lille, il débute à Europe 1 en 1979 avant de rejoindre la télévision publique comme grand reporter et présentateur des journaux télévisés de la rédaction. En 1998 il succède à Laure Adler à la tête du magazine culturel de France 2 Le Cercle de minuit. En 1999 il devient le producteur et l'animateur de l’émission Des mots de minuit qu'il présente depuis, avec près de 500 numéros à son actif. Il dirige sur France Télévisions le magazine culturel desmotsdeminuit.fr

Vice-président de l'Afhar-Tcl (Association France Handicap Rare - Troubles Complexes du Langage).

Juliette Andréa Thierrée

Juliette Andréa Thierrée

auteur, metteur en scène, actrice

Mère écrivain, arrière-grand-père académicien, père clown et directeur de cirque,...

Lire la suite

auteur, metteur en scène, actrice

Mère écrivain, arrière-grand-père académicien, père clown et directeur de cirque, grand-mère administratrice de la compagnie Renaud-Barrault, mon enfance s’est déroulée avec pour décors, livres, plateaux de scène, répétitions de théâtre, textes et musique, originalité, imaginaire et classicisme.

J’intègre l’école de la rue blanche, l’ENSATT en 1985 et deux ans plus tard, j’obtiens mon diplôme de BTS et je suis engagée pour jouer dans Don Carlos de Schiller au Théâtre de la Ville à Paris et au cloître des Carmes en Avignon.

En 1988, j’écris mon premier scénario de long-métrage pour le cinéma: La Veillée (La Passion Van Gogh), réalisé par Samy Pavel avec Jean-Pierre Lorit, Irène Jacob, et Mathieu Amalric. J’interprète aussi le rôle d’une des sœurs de Vincent Van Gogh.

En 1999 je signe ma première mise en scène d’une Maison de poupée, d’Ibsen à Chypre (Paphos) où j’interprète également le rôle de Nora. A partir de 2000 je joue à la fois pour le cinéma et la télévision de nombreux films et téléfilms : La vie moderne réalisé par Laurence Ferreira Barbosa (cinéma), La place de l’autre de Roberto Garzielli (Arte), Ma Caméra et moi de Christophe Loizillion avec Julie Gayet. En parallèle, je deviens parolière de chansons, participe aux «Rencontres d’Astaffort» de Francis Cabrel, fais la première partie de Vincent Delerm avec cinq textes sélectionnés. Je gagne un prix SACEM pour la chanson: L’inspiration.

En octobre 2006, création de la Compagnie Annaël.

J’écris aussi une cinquantaine de chansons avec des compositeurs tel que: Daniel Mille, David Hallyday, Enzo-Enzo, Jean-Max Rivière, Rolland Romanelli, Frédéric Norel, Raphael Bancou, François Bréant, Frédéric Fresson, Alain Goldstein, Edouard Ferlet, Emmanuel Binet…

En 2015, je décide d’entamer un travail d’écriture sur Niki de Saint Phalle à la suite de l’exposition au Grand Palais consacré à l’artiste plasticienne. Je donne une version courte du spectacle dans le cadre du Festival de pièces courtes au Théâtre Berthelot de Montreuil. En 2016, nous entamons une collaboration artistique avec Marcelo Zitelli, Argentin et membre actif de la Fondation Niki de Saint Phalle qui fut aussi pendant une quinzaine d’années son collaborateur personnel.

Conjointement avec le Théâtre Plateau 31, la compagnie Annaël obtient une aide à la résidence de la DRAC Île de France pour un premier travail de douze jours au théâtre de Gentilly à la suite de quoi nous donnons trois représentation qui aboutissent au pré achat du spectacle au théâtre du Ranelagh. Le 12 mars 2017 nous faisons salle comble avec le spectacle au Théâtre du Ranelagh (300 places) dans le cadre des Rencontres de la schizophrénie. En avril 2018, la compagnie décide de se produire au festival d’Avignon soutenue notamment par la Fondation Niki de Saint Phalle. Le spectacle remporte succès auprès du public et suite au festival une tournée est organisée en 2019 dans toute la France. Un scénario de film sur Niki de Saint Phalle est actuellement en cours d'écriture.

Maxime Potherat

Maxime Potherat

auteur, réalisateur

Maxime Potherat est un auteur et réalisateur. En 2007, il écrit et réalise deux séries de...

Lire la suite

auteur, réalisateur

Maxime Potherat est un auteur et réalisateur. En 2007, il écrit et réalise deux séries de programmes courts : La vie des animaux selon les hommes diffusée sur France 5, prix du meilleur programme court au Festival de la Fiction TV de la Rochelle en 2008, et La p’tite couronne diffusée sur MCM, prix de la meilleure web fiction au Festival de la Fiction TV de la Rochelle en 2008.

Il créé, écrit et réalise entre 2012 et 2015 la web série : On habite au 65, prix du jury au Webprogram Festival de la Rochelle en 2013 et lauréat du concours SACD/Youtube 2013. En 2013, il écrit et réalise Les Derniers Hommes, un court métrage de 25 minutes produit par Les Films d’Avalon, prix «Coup de Cœur» au festival d’Hyères en 2014.

En 2015, il créé, écrit et réalise Vestiaires Libérés, une déclinaison web du programme Vestiaires diffusé sur France 2, qui reçoit le prix du jury au Webprogram Festival de Paris en 2015.

Depuis 2015, Maxime est l’un des réalisateurs du programme court et des épisodes de 52 min d’En Famille diffusée sur M6. En 2017, Maxime co-réalise avec Jules Thénier, la série digitale Les Engagés, 10 épisodes de 10 minutes pour France Télévisions, prix de la meilleure série digitale au festival de la Rochelle en 2017. En 2019, il réalise : Vertige, un 4 x 10 minutes produit par Golden Moustache pour Pickle TV.

Anne Le Ny

Anne Le Ny

actrice, scénariste et réalisatrice

Anne Le Ny intègre le Conservatoire et débute au théâtre....

Lire la suite

actrice, scénariste et réalisatrice

Anne Le Ny intègre le Conservatoire et débute au théâtre. Elle se produit sur les planches pendant une dizaine d'années, avant d'entamer une carrière au cinéma. Sur grand écran, on la retrouve dans de nombreux films dont notamment Ma Petite entreprise, Le Goût des autres, Se souvenir des belles choses, La Petite Lili, La guerre est déclarée, La Brindille, Intouchables, Suzanne, Je fais le mort, La Confession, Le Secret des banquises

A la télévision, elle interprète de nombreux seconds rôles dans des séries ou téléfilms qui font d'elle un visage familier du public, et passe progressivement à l'écriture puis à la réalisation

Elle passe pour la première fois derrière la caméra en 2007 pour réaliser son premier long-métrage dont elle signe également le scénario, Ceux qui restent, avec Vincent Lindon et Emmanuelle Devos, nommé pour le César du meilleur premier film. Elle réalisera ensuite Les Invités de mon père, Cornouaille, On a failli être amies et La Monnaie de leur pièce en 2018.

Joël Houssin

Joël Houssin

écrivain, scénariste

Joël Houssin est un écrivain de science-fiction et de polar français. Il est également connu sous...

Lire la suite

écrivain, scénariste

Joël Houssin est un écrivain de science-fiction et de polar français. Il est également connu sous le nom de plume de David Rome et, en collaboration avec d'autres écrivains, signe sous les pseudonymes collectifs de Sacha Ali Airelle et Zeb Chillicothe.

Il a commencé par écrire des œuvres de science-fiction, ce qui lui a valu le Grand Prix de l'Imaginaire en 1986 pour Les Vautours, le Prix Apollo en 1990 pour Argentine et le Grand Prix de l'Imaginaire en 1992 pour Le temps du twist.

En dehors de la science-fiction, on lui doit notamment la série de romans policiers du Dobermann – le premier titre étant Le Dobermann américain publié en 1981 – que le réalisateur Jan Kounen a porté sur les écrans en 1997.

À partir du début des années 1990, Joël Houssin s'est éloigné des romans au profit des scénarios, principalement pour des séries destinées à la chaîne TF1 comme Les Bœuf-Carottes, Commissaire Moulin ou Navarro. Il a créé pour France 2 la série David Nolande. On lui doit également les scénarios de Ma vie est un enfer et de Dobermann.

Angélique et Jean-Claude Nachon

Angélique et Jean-Claude Nachon

compositeurs

Angélique et Jean-Claude, compositeurs symphonistes libres et sans agent. Le seul couple de compositeurs de France...

Lire la suite

compositeurs

Angélique et Jean-Claude, compositeurs symphonistes libres et sans agent. Le seul couple de compositeurs de France à écrire sous la même signature depuis quarante ans dans tous les grands domaines de la musique originale : opéra, théâtre, ballets, cinéma, télévision, défilés de mode, publicité, etc.

«Le fait d’être deux nous permet de traverser les crises qui agitent les compositeurs - Il faut avoir du PAT (Psychologie, Amour et Talent) pour exercer cet art malgré toutes les difficultés qu’il comporte.»

Ils écrivent des musiques de scène pour des salles prestigieuses (Comédie Française, Bouffes Parisiens, Théâtre de la Colline, Théâtre de la Criée) avec des metteurs en scène tels que Gildas Bourdet (Dialogues des Carmélites, Les Fausses Confidences, etc) Gérard Vergez (Le Visiteur et Golden Joe de Éric Emmanuel Schmitt - 3 molières) Patrice Leconte (Orniffle) Ginette Garcin (Le clan des veuves).

Angélique et Jean-Claude Nachon ont signé plus de deux cent musiques pour le cinéma et la télévision, en particulier pour Patrice Leconte (Tango, Les grands ducs) Claude Lelouch (Robert et Robert) Laurent Bénégui (Au Petit Marguery), Sergio Castellito (Libero Burro) Pierre Boutron (une douzaine de films dont Le Silence de la mer - prix de la meilleure musique de film - Festival de St Tropez) Yves Boisset (une vingtaine de films dont L’Affaire Seznec, L’Affaire Dreyfus, Le Pantalon, L’Affaire Salengro - FIPA d’or de la meilleure musique de fillm)…

Symphonistes, ils composent aussi pour le répertoire des œuvres personnelles souvent exécutées.

Angélique Nachon est auteure et écrit tous les textes des chansons commandées pour le théâtre et les films (Lagrima blu, succès d’Une famille formidable, Traiciòn et Tassouma Mosso du film Tango, Canto di Sorenza des films Dans un grand vent de fleurs, etc.

Pascal Duquenne

Pascal Duquenne

acteur

Membre permanent du jury / Prix spécial Pascal Duquenne Né le 8 août 1970 à Vilvoorde, Pascal...

Lire la suite

acteur

Membre permanent du jury / Prix spécial Pascal Duquenne 

Né le 8 août 1970 à Vilvoorde, Pascal Duquenne, est un acteur belge. Atteint du syndrome de Down, il est connu pour avoir joué le rôle d’un jeune homme ayant le même handicap dans Le Huitième Jour de Jaco Van Dormael, pour lequel il obtient en 1996 le Prix d'interprétation masculine du Festival de Cannes et le Prix Joseph Plateau au Festival international du film de Flandre-Gand. En 2004, Albert II de Belgique le nomme Commandeur de l'Ordre de la Couronne.

Palmarès Sélections

Winner

Longs Métrages Fiction

PRIX PASCAL DUQUENNE

Chuskit de Priya Ramasubban (Inde)

PRIX DU MEILLEUR LONG METRAGE FICTION

Ex aequo :

Chuskit de Priya Ramasubban (Inde)

Un projet fou de Jean-Marc Bourillon (France)

Mention Spéciale Long Métrage Fiction

Amor de Raphaël Rebibo (France/Israël)

Winner

Courts Métrages

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE FICTION

My name is Petya de Daria Binevskaya (Russie)

Mention Spéciale Court Métrage Fiction

Tragically Deaf de Maxx Corkindale (Australie)

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE JEUNESSE

The Swimsuit Season d’Antonino Valvo (Italie)

Mention Spéciale Court Métrage Jeunesse

The piano teacher de Ryan Daniels (Sri Lanka)

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE ANIMATION

Kring d’Ismail Hilmi (Malaisie)

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE 3e ANGE

Trois Pages de Roger Gariépy (Québec)

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE DE L’ACADEMIE DE LYON – SELECTION JEUNESSE

Plume de Marjolaine de Lécluse (France)

Le Jury Documentaires

Patrick Segal

Patrick Segal

écrivain, cinéaste

Dès sa jeunesse Patrick Segal se révèle grand sportif : il pratique l’athlétisme, le ski, le rugby,...

Lire la suite

écrivain, cinéaste

Dès sa jeunesse Patrick Segal se révèle grand sportif : il pratique l’athlétisme, le ski, le rugby, et les arts martiaux. Il est ainsi ceinture noire de karaté. Sportif de haut niveau, un accident le prive de l'usage de ses jambes en 1972, alors qu'il n'a que vingt-quatre ans.

Mais cet accident ne brise pas son élan. En effet, il entreprend un tour du monde en fauteuil roulant, qu’il raconte dans un livre L’Homme qui Marchait dans sa Tête qui obtient le Prix des Maisons de la Presse. En 1976, il traverse l’Atlantique sur le voilier du père Jaouen et travaille comme photographe aux Jeux Olympiques de Montréal et aux Jeux paralympiques de Toronto. Ses clichés seront exposés à la FNAC et au Musée Pompidou. Il finit par entrer en équipe de France Handisport et participe à deux championnats d’Europe, un championnat du monde et aux Jeux Paralympiques de Séoul.

En 1980, il tourne son premier long métrage La nuit ensoleillée sélectionné à Cannes et aux Oscars en 1981 puis pour France 2 un documentaire, Où es-tu camarade ?, sur la condition des personnes handicapées déportées dans les goulags en URSS. En 1989, il est maire-adjoint de Paris, chargé des handicapés, puis délégué interministériel au handicap entre 1995 et 2002.

Il s'est consacré à la défense des personnes handicapées par ses œuvres (livres, films) et des actions humanitaires (pour Médecins Sans Frontières ou Handicap International dont il a été vice-président) ou politiques. En 2008, il est inspecteur général des affaires sociales ; durant ses missions gouvernementales, il s'occupe notamment avec Gilbert Montagné d'une mission concernant l'intégration des aveugles et malvoyants.

Caroline Faix

Caroline Faix

journaliste, auteur, productrice

C’est sa passion pour la gastronomie qui la conduit à travailler durant 10 ans pour le...

Lire la suite

journaliste, auteur, productrice

C’est sa passion pour la gastronomie qui la conduit à travailler durant 10 ans pour le producteur de télévision Guy Job. D’abord en tant que présentatrice tv de l’émission Bon Appétit Bien Sûr puis en qualité de journaliste pour la chaîne Gourmet Tv et pour Canal Plus et enfin comme auteur de plusieurs documentaires et divertissements sur la cuisine et les chefs pour le service public.

Depuis 2014, elle est consultante culinaire pour la Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) et aussi productrice. Le handicap est un sujet qui la touche particulièrement puisqu’elle se rend à Lourdes depuis plus de 15 ans dans le cadre d’un pèlerinage pour accompagner des personnes en situation de handicap.

Jules Thénier

Jules Thénier

réalisateur

Cinéphile dès ses premières années, Jules Thénier a évolué dans les rayons du vidéoclub tenu par...

Lire la suite

réalisateur

Cinéphile dès ses premières années, Jules Thénier a évolué dans les rayons du vidéoclub tenu par son père. C’est là que sa sensibilité aux différents cinémas s’est affinée. Après de laborieuses études dans le cursus classique, la possibilité d’une école de cinéma lui est apparue évidente.

Après cette formation, il réalise ses premiers courts-métrages avec l’équipe de Kamera Sutra, association qui promeut la création collective. Après 4 courts-métrages qui l’ont fait passer par la comédie, l’intimiste, le sociale et le thriller, il saisit l’occasion de réaliser Vestiaires Libérés, série créée par Maxime Potherat. Puis il coréalise avec le même Maxime Potherat, la première saison de la série Les Engagés (créée par Sullivan Le Postec), et plus récemment Paillasson (série créée par Constance Labbé). En parallèle, il développe plusieurs projets de cinéma et de séries toujours pour explorer différents univers…

Maryse Wolinski

Maryse Wolinski

écrivain, journaliste

Après des études supérieures de journalisme, elle commence sa carrière en presse écrite au quotidien Sud-Ouest,...

Lire la suite

écrivain, journaliste

Après des études supérieures de journalisme, elle commence sa carrière en presse écrite au quotidien Sud-Ouest, la jeune journaliste, devenue parisienne, collabore au Journal du Dimanche pour les pages “société” puis en free lance pour plusieurs publications: Elle, Monde-Dimanche ou encore Généraliste.

Passionnée de mots, elle diversifie les supports d'écriture et écrit des contes pour enfants (Les sorcières du Boisjoli), des nouvelles (pour la revue Nouvelles Nouvelles) ou encore des chansons, notamment pour la chanteuse Diane Tell.

Côté vie privée, Maryse épouse le dessinateur Georges Wolinski en 1971, rencontré trois ans plus tôt dans les couloirs du Journal du Dimanche. Georges Wolinski, qui a perdu sa femme dans un accident de voiture en 1966, élève alors ses deux filles. Ensemble, Maryse et Georges Wolinksi ont une fille, Elsa. Le couple a parfois l'occasion de poursuivre son dialogue par livres interposés, ainsi quand George Wolinksi publie Lettre ouverte à ma femme, cette dernière lui répond quelques années plus tard avec Lettre ouverte aux hommes qui n'ont toujours rien compris aux femmes.

En 1989, elle publie son premier roman, Au diable Vauvert, qui reçoit immédiatement un bon accueil. Au début des années 90, la journaliste laisse alors la place à l'écrivain, et Maryse Wolinski se consacre à son deuxième roman: Le maître d'amour (1992). Mais c'est avec son troisième roman qu'elle connaît la notoriété, La Femme qui aimait les hommes (1998), qui devient un best-seller. La vie de couple est au cœur de ses ouvrages empreint de féminisme; en 2002, elle publie un récit, Chambre à part, puis s'adresse directement à son époux dans Georges, si tu savais… en 2011. Entre temps, elle publie La mère qui voulait être femme (2008), qui aborde les rapports familiaux entre trois générations de femmes et les rôles imposés aux femmes par l'ordre social. Tous ses romans sont peuplés d'héroïnes (La Sibylline, 2010, La passion d'Edith S., 2014).

Le 7 janvier 2015, George Wolinski décède lors d'un attentat au siège du journal Charlie Hebdo à Paris. «Ils ont tué Georges, mais ils n’ont tué ni ses idées, ni ses valeurs, ni l’amour du couple Georges et Maryse. Quarante sept années de vie amoureuse fracassées». En septembre 2015, la première pièce de Georges Wolinski Je ne veux pas mourir idiot, était montée avec succès au théâtre Déjazet, à Paris, en attendant une tournée en province. Le texte de la pièce a été publié avec une préface de Maryse Wolinski. Elle publie en 2016 Chérie, je vais à Charlie, aux Editions du Seuil.

Jean-Marc Maillet-Contoz

Jean-Marc Maillet-Contoz

fondateur et directeur du magazine Handirect

Originaire de Haute-Savoie, Jean-Marc Maillet-Contoz est devenu paraplégique à...

Lire la suite

fondateur et directeur du magazine Handirect

Originaire de Haute-Savoie, Jean-Marc Maillet-Contoz est devenu paraplégique à l’âge de 8 ans après un accident. Il passe 12 ans dans différents établissements de rééducation, tout en suivant une scolarité ordinaire en parallèle. Dans ces institutions il a l’occasion de faire beaucoup de sport notamment de l’athlétisme, du basketball, de la musculation… Après ses études, il se lance dans la vie active au sein de différentes entreprises sans trouver sa place. C’est une époque dans laquelle le handicap était encore peu présent dans les entreprises et globalement mal perçu. Très indépendant, l’entrepreneuriat s’impose à lui.

Il fonde en septembre 1997 le magazine Handirect pour informer et inspirer les personnes handicapées. C’est aujourd’hui un média expert handicap présent sous la forme d'un magazine papier, d'un site internet et de réseaux sociaux. Que ce soit dans sa forme papier ou digital, Handirect valorise entre autre des initiatives de personnes vivant avec un handicap, des actions d’associations trop petites ou incomprises pour être relayées dans les médias ordinaires, traite des fondamentaux de la citoyenneté et de l’égalité de chances. Mais c’est l’emploi et la formation qui cristallisent en grande partie les colonnes de ce média.

Depuis la création du magazine, il est le rédacteur de très nombreux articles et interviews mais il assure les fonctions d'animateur de conférences, de coorganisateur de salons, partenaire des plus grands événements liés au handicap. Il est aussi administrateur de LADAPT, de l'Ecole Santé Sociale Sud-Est et du CRIAS CREAI du Rhône. Une maxime d’Handirect à retenir : « La différence est l’un des meilleurs leviers pour prendre l’avantage ».

Dr Jean-Baptiste Richardier

Dr Jean-Baptiste Richardier

docteur, cofondateur d’Handicap International

Docteur de formation, Jean-Baptiste Richardier est à l’origine de la...

Lire la suite

docteur, cofondateur d’Handicap International

Docteur de formation, Jean-Baptiste Richardier est à l’origine de la création de Handicap International, qu’il a cofondée en 1982 avec son ami et collègue le Dr Claude Simonnot. Indignés par le sort de milliers de réfugiés cambodgiens amputés par l’explosion des mines antipersonnel, les deux médecins français ont décidé de se mobiliser en fabriquant des prothèses pour les victimes.

Pendant plus de 30 ans, Jean-Baptiste Richardier a développé les actions de Handicap International à l’international. Il a notamment contribué fortement à l’engagement de l’association contre les mines antipersonnel, un combat pour lequel l’ONG a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1997.

Occupant successivement les postes de directeur de la communication et du développement, de responsable du département Mines, avant de devenir le directeur général de Handicap International en 2003, il a pris sa retraite en 2016, conservant un rôle au sein du conseil d’administration.

Palmarès Sélections

Winner

PRIX MEILLEUR LONG METRAGE DOCUMENTAIRE

Do you feel what I see de Bich Vuong Ngoc (Vietnam)

Winner

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE DOCUMENTAIRE

Le pari d'Annette d’Aurélie Gurdal (France)

Winner

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE 3e ANGE

Trois Pages de Roger Gariépy (Québec)

Winner

PRIX COUP DE CŒUR DE CAZA

La disgrâce de Didier Cros (France)

Le Jury fais-moi du cinéma

Nicolas Vannier

Nicolas Vannier

Nicolas Vannier est producteur de cinéma et de télévision. Alain et Danielle Vannier ont dirigé la...

Lire la suite

Nicolas Vannier est producteur de cinéma et de télévision. Alain et Danielle Vannier ont dirigé la société Orly Films depuis 1962 qui s’est consacrée à la production, la distribution et la ventes à l’étranger des films des meilleurs réalisateurs français et étrangers, de Claude Miller à François Truffaut, en passant par Claude Berri, Alain Corneau, Roman Polanski , Wong Kar Wai, Bertrand Blier, Claude Sautet…. L’éclectisme de son catalogue est à mettre au compte de leur curiosité et de leur goût des rencontres et de l’amitié, qui ont permis à Orly Films d’être associés à des films comme La Petite Voleuse, Indochine, In the Mood for Love… Dernièrement, Nicolas a développé des films de genre tel que Le pharmacien de garde de Jean Veber ou le premier film de Djamel Bensalah, Le Ciel, les oiseaux et ... ta mère! avec Jamel Debbouze. Aujourd’hui, il développe des projets de télévisions à l’international avec Ratcatcher (USA) et Crystal Clear Content (UK).

Zita Carvalhosa

Zita Carvalhosa

fondatrice et directrice du Festival International de Courts-Métrages de Sao Paulo

Productrice et directrice artistique du Festival de Vidéo Numérique Tela,...

Lire la suite

fondatrice et directrice du Festival International de Courts-Métrages de Sao Paulo

Productrice et directrice artistique du Festival de Vidéo Numérique Tela, un événement compétitif pour les courts métrages brésiliens, intégrant Internet et la télévision. Elle est aussi présidente et productrice de Superfilmes, une société cinématographique active depuis 1983. En collaboration avec des cinéastes brésiliens indépendants, elle a produit des courts métrages, des longs métrages, des documentaires et des séries TV primés au Brésil et à l'étranger. Parmi eux, Obra de Gregório Graziosi, Alice's House de Chico Teixeira et la série télévisée O Povo Brasileiro (Le peuple brésilien).

Palmarès Sélection

Winner

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE SELECTION FAIS-MOI DU CINEMA !

Popasticho de Thomas D’Amico & Gabriel Sanchez (ACFA France / Montpellier)

Le Jury Je veux travailler

Au sein du FIFH, la sélection nommée Je veux travailler ! regroupe des courts métrages traitant du thème "handicaps et emploi" et ce toujours avec l’exigence cinématographique que requiert le Festival.

Chaque année, le FIFH collaborera avec CAP EMPLOI pour choisir une entreprise engagée dans l’embauche des personnes en situation de handicap. Cette entreprise aura pour mission de visionner toute notre sélection Je veux travailler ! pour remettre, à la fin du Festival, le prix du meilleur film au réalisateur ou à la réalisatrice. Ce prix permettra également de mettre en valeur les entreprises qui auront favorisé, produit ou initié la création et la réalisation du film lauréat.

Il est dans la vocation du FIFH d'œuvrer à favoriser le développement de l’emploi des personnes en situation de handicap, que ce soit en local d'entreprise ou en télétravail, notamment dans la filière cinéma (production, réalisation, distribution, etc.) Ainsi, avec cette sélection, le FIFH entend s'adresser aussi aux professionnels du cinéma, qui sont les plus à même d’agir en ce sens.

Palmarès Sélection

Winner

MEILLEUR COURT METRAGE SELECTION JE VEUX TRAVAILLER !

Un parcours gagnant, gagnant, gagnant de Jean-Michel Ravot (France – Production Association Messidor)

Les sélections cartes blanches

CARTE BLANCHE CAMBODGE Sélection de courts-métrages proposée par le réalisateur franco-cambodgien Davy Chou

Three Wheels de Kavich Neang (2015 - Cambodge) 20 min

A Million Years de Danech San (2018 - Cambodge) 21 min

New Land Broken Road de Kavich Neang (2018 - Cambodge) 15 min

California Dreaming de Sreylin Meas (2019 - Cambodge) 16 min

Cambodia 2099 de Davy Chou (2014 - Cambodge) 21 min

Sons of April de Robin Veret (2018 - Cambodge) 14 min

Red Gloves de Sophasak Kimann (2017 - Cambodge) 10 min

Khema de Sokharo Hang (2017 - Cambodge) 8 min

 

CARTE BLANCHE ANNECY Sélection de courts-métrages proposée par Laurent Million, responsable films et programmation au Festival International du Film d’Animation d’Annecy

Chin Up de JoAnne Salmon (2017 - Royaume-Uni) 4’43 min

The Stained Club de Mélanie Lopez, Simon Boucly, Marie Ciesielski, Alice Jaunet, Chan Stephie Peang, Béatrice Viguier (2018 - France) 6’39 min

Elise de Valentine Moser (2018 - Suisse) 5’30 min

Nous contacter

Et si nous faisions connaissance ?

Pour nous offrir votre soutien sous une forme ou une autre, être tenu au courant de l'actualité du festival, etc.

Participer à la sélection

Prenez part au festival. Inscrivez-vous !

Un jury de professionnels renommés décernera plusieurs prix (courts-métrages, longs-métrages, documentaires, publicitaires et clips musicaux)

Devenir partenaire

Pour tout savoir sur nos partenaires

Le festival bénéficie déja de nombreux soutiens et de partenaires prestigieux. Il n'est pas trop tard pour devenir partenaire vous aussi.
  • Nos partenaires
  • Sous le haut parrainage de Mme Sophie Cluzel
  • Académie de Lyon
  • Université de Lyon
  • SACD
  • Ville de Lyon
  • Grand Lyon
  • Handicap International
  • Région Auvergne-Rhône-Alpes
  • Sésame Autisme Rhône Alpes
  • Trisomie 21 Rhône et Métropole de Lyon
  • Cap Emploi
  • APSH34
  • Le magazine Handirect
  • Radio Aviva
  • Lyon Capitale
  • France TV
  • Bellefaye
  • Fondation Orange
  • Institut Lumière
  • MASFIP
  • LIP (fonds de dotation)