Documentaires 2020

Palmarès, Sélections & Jury

Le Jury Documentaires

Patrick Segal

Patrick Segal

écrivain, cinéaste

Dès sa jeunesse Patrick Segal se révèle grand sportif : il pratique l’athlétisme, le ski, le rugby,...

Lire la suite

écrivain, cinéaste

Dès sa jeunesse Patrick Segal se révèle grand sportif : il pratique l’athlétisme, le ski, le rugby, et les arts martiaux. Il est ainsi ceinture noire de karaté. Sportif de haut niveau, un accident le prive de l'usage de ses jambes en 1972, alors qu'il n'a que vingt-quatre ans.

Mais cet accident ne brise pas son élan. En effet, il entreprend un tour du monde en fauteuil roulant, qu’il raconte dans un livre L’Homme qui Marchait dans sa Tête qui obtient le Prix des Maisons de la Presse. En 1976, il traverse l’Atlantique sur le voilier du père Jaouen et travaille comme photographe aux Jeux Olympiques de Montréal et aux Jeux paralympiques de Toronto. Ses clichés seront exposés à la FNAC et au Musée Pompidou. Il finit par entrer en équipe de France Handisport et participe à deux championnats d’Europe, un championnat du monde et aux Jeux Paralympiques de Séoul.

En 1980, il tourne son premier long métrage La nuit ensoleillée sélectionné à Cannes et aux Oscars en 1981 puis pour France 2 un documentaire, Où es-tu camarade ?, sur la condition des personnes handicapées déportées dans les goulags en URSS. En 1989, il est maire-adjoint de Paris, chargé des handicapés, puis délégué interministériel au handicap entre 1995 et 2002.

Il s'est consacré à la défense des personnes handicapées par ses œuvres (livres, films) et des actions humanitaires (pour Médecins Sans Frontières ou Handicap International dont il a été vice-président) ou politiques. En 2008, il est inspecteur général des affaires sociales ; durant ses missions gouvernementales, il s'occupe notamment avec Gilbert Montagné d'une mission concernant l'intégration des aveugles et malvoyants.

Caroline Faix

Caroline Faix

journaliste, auteur, productrice

C’est sa passion pour la gastronomie qui la conduit à travailler durant 10 ans pour le...

Lire la suite

journaliste, auteur, productrice

C’est sa passion pour la gastronomie qui la conduit à travailler durant 10 ans pour le producteur de télévision Guy Job. D’abord en tant que présentatrice tv de l’émission Bon Appétit Bien Sûr puis en qualité de journaliste pour la chaîne Gourmet Tv et pour Canal Plus et enfin comme auteur de plusieurs documentaires et divertissements sur la cuisine et les chefs pour le service public.

Depuis 2014, elle est consultante culinaire pour la Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) et aussi productrice. Le handicap est un sujet qui la touche particulièrement puisqu’elle se rend à Lourdes depuis plus de 15 ans dans le cadre d’un pèlerinage pour accompagner des personnes en situation de handicap.

Jules Thénier

Jules Thénier

réalisateur

Cinéphile dès ses premières années, Jules Thénier a évolué dans les rayons du vidéoclub tenu par...

Lire la suite

réalisateur

Cinéphile dès ses premières années, Jules Thénier a évolué dans les rayons du vidéoclub tenu par son père. C’est là que sa sensibilité aux différents cinémas s’est affinée. Après de laborieuses études dans le cursus classique, la possibilité d’une école de cinéma lui est apparue évidente.

Après cette formation, il réalise ses premiers courts-métrages avec l’équipe de Kamera Sutra, association qui promeut la création collective. Après 4 courts-métrages qui l’ont fait passer par la comédie, l’intimiste, le sociale et le thriller, il saisit l’occasion de réaliser Vestiaires Libérés, série créée par Maxime Potherat. Puis il coréalise avec le même Maxime Potherat, la première saison de la série Les Engagés (créée par Sullivan Le Postec), et plus récemment Paillasson (série créée par Constance Labbé). En parallèle, il développe plusieurs projets de cinéma et de séries toujours pour explorer différents univers…

Maryse Wolinski

Maryse Wolinski

écrivain, journaliste

Après des études supérieures de journalisme, elle commence sa carrière en presse écrite au quotidien Sud-Ouest,...

Lire la suite

écrivain, journaliste

Après des études supérieures de journalisme, elle commence sa carrière en presse écrite au quotidien Sud-Ouest, la jeune journaliste, devenue parisienne, collabore au Journal du Dimanche pour les pages “société” puis en free lance pour plusieurs publications: Elle, Monde-Dimanche ou encore Généraliste.

Passionnée de mots, elle diversifie les supports d'écriture et écrit des contes pour enfants (Les sorcières du Boisjoli), des nouvelles (pour la revue Nouvelles Nouvelles) ou encore des chansons, notamment pour la chanteuse Diane Tell.

Côté vie privée, Maryse épouse le dessinateur Georges Wolinski en 1971, rencontré trois ans plus tôt dans les couloirs du Journal du Dimanche. Georges Wolinski, qui a perdu sa femme dans un accident de voiture en 1966, élève alors ses deux filles. Ensemble, Maryse et Georges Wolinksi ont une fille, Elsa. Le couple a parfois l'occasion de poursuivre son dialogue par livres interposés, ainsi quand George Wolinksi publie Lettre ouverte à ma femme, cette dernière lui répond quelques années plus tard avec Lettre ouverte aux hommes qui n'ont toujours rien compris aux femmes.

En 1989, elle publie son premier roman, Au diable Vauvert, qui reçoit immédiatement un bon accueil. Au début des années 90, la journaliste laisse alors la place à l'écrivain, et Maryse Wolinski se consacre à son deuxième roman: Le maître d'amour (1992). Mais c'est avec son troisième roman qu'elle connaît la notoriété, La Femme qui aimait les hommes (1998), qui devient un best-seller. La vie de couple est au cœur de ses ouvrages empreint de féminisme; en 2002, elle publie un récit, Chambre à part, puis s'adresse directement à son époux dans Georges, si tu savais… en 2011. Entre temps, elle publie La mère qui voulait être femme (2008), qui aborde les rapports familiaux entre trois générations de femmes et les rôles imposés aux femmes par l'ordre social. Tous ses romans sont peuplés d'héroïnes (La Sibylline, 2010, La passion d'Edith S., 2014).

Le 7 janvier 2015, George Wolinski décède lors d'un attentat au siège du journal Charlie Hebdo à Paris. «Ils ont tué Georges, mais ils n’ont tué ni ses idées, ni ses valeurs, ni l’amour du couple Georges et Maryse. Quarante sept années de vie amoureuse fracassées». En septembre 2015, la première pièce de Georges Wolinski Je ne veux pas mourir idiot, était montée avec succès au théâtre Déjazet, à Paris, en attendant une tournée en province. Le texte de la pièce a été publié avec une préface de Maryse Wolinski. Elle publie en 2016 Chérie, je vais à Charlie, aux Editions du Seuil.

Jean-Marc Maillet-Contoz

Jean-Marc Maillet-Contoz

fondateur et directeur du magazine Handirect

Originaire de Haute-Savoie, Jean-Marc Maillet-Contoz est devenu paraplégique à...

Lire la suite

fondateur et directeur du magazine Handirect

Originaire de Haute-Savoie, Jean-Marc Maillet-Contoz est devenu paraplégique à l’âge de 8 ans après un accident. Il passe 12 ans dans différents établissements de rééducation, tout en suivant une scolarité ordinaire en parallèle. Dans ces institutions il a l’occasion de faire beaucoup de sport notamment de l’athlétisme, du basketball, de la musculation… Après ses études, il se lance dans la vie active au sein de différentes entreprises sans trouver sa place. C’est une époque dans laquelle le handicap était encore peu présent dans les entreprises et globalement mal perçu. Très indépendant, l’entrepreneuriat s’impose à lui.

Il fonde en septembre 1997 le magazine Handirect pour informer et inspirer les personnes handicapées. C’est aujourd’hui un média expert handicap présent sous la forme d'un magazine papier, d'un site internet et de réseaux sociaux. Que ce soit dans sa forme papier ou digital, Handirect valorise entre autre des initiatives de personnes vivant avec un handicap, des actions d’associations trop petites ou incomprises pour être relayées dans les médias ordinaires, traite des fondamentaux de la citoyenneté et de l’égalité de chances. Mais c’est l’emploi et la formation qui cristallisent en grande partie les colonnes de ce média.

Depuis la création du magazine, il est le rédacteur de très nombreux articles et interviews mais il assure les fonctions d'animateur de conférences, de coorganisateur de salons, partenaire des plus grands événements liés au handicap. Il est aussi administrateur de LADAPT, de l'Ecole Santé Sociale Sud-Est et du CRIAS CREAI du Rhône. Une maxime d’Handirect à retenir : « La différence est l’un des meilleurs leviers pour prendre l’avantage ».

Dr Jean-Baptiste Richardier

Dr Jean-Baptiste Richardier

docteur, cofondateur d’Handicap International

Docteur de formation, Jean-Baptiste Richardier est à l’origine de la...

Lire la suite

docteur, cofondateur d’Handicap International

Docteur de formation, Jean-Baptiste Richardier est à l’origine de la création de Handicap International, qu’il a cofondée en 1982 avec son ami et collègue le Dr Claude Simonnot. Indignés par le sort de milliers de réfugiés cambodgiens amputés par l’explosion des mines antipersonnel, les deux médecins français ont décidé de se mobiliser en fabriquant des prothèses pour les victimes.

Pendant plus de 30 ans, Jean-Baptiste Richardier a développé les actions de Handicap International à l’international. Il a notamment contribué fortement à l’engagement de l’association contre les mines antipersonnel, un combat pour lequel l’ONG a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1997.

Occupant successivement les postes de directeur de la communication et du développement, de responsable du département Mines, avant de devenir le directeur général de Handicap International en 2003, il a pris sa retraite en 2016, conservant un rôle au sein du conseil d’administration.

Un mot du président du jury

La vie est un long chemin pas toujours tranquille, mais qui se plaindra d’avoir chaque jour à affronter ce qui le dépasse.

Alors que l’automne descend lentement sur ma vie de vagabond aux semelles de vent, vous m’offrez comme un cadeau à nul autre pareil, la magie de ce septième art qui a nourri ma jeunesse et fait de moi un vivant.

Je fais partie de ces privilégiés qui ont su capter dans le viseur de leur caméra les soubresauts du monde afin d’y révéler ce que l’homme a de plus précieux, l’espérance.

Patrick Segal, président du Jury Documentaires

Palmarès Vidéos Sélections

Winner

PRIX MEILLEUR LONG METRAGE DOCUMENTAIRE

Do you feel what I see de Bich Vuong Ngoc (Vietnam)

Winner

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE DOCUMENTAIRE

Le pari d'Annette d’Aurélie Gurdal (France)

Winner

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE 3e ANGE

Trois Pages de Roger Gariépy (Québec)

Winner

PRIX COUP DE CŒUR DE CAZA

La disgrâce de Didier Cros (France)

Nous contacter

Et si nous faisions connaissance ?

Pour nous offrir votre soutien sous une forme ou une autre, être tenu au courant de l'actualité du festival, etc.

Participer à la sélection

Prenez part au festival. Inscrivez-vous !

Un jury de professionnels renommés décernera plusieurs prix (courts-métrages, longs-métrages, documentaires, publicitaires et clips musicaux)

Devenir partenaire

Pour tout savoir sur nos partenaires

Le festival bénéficie déja de nombreux soutiens et de partenaires prestigieux. Il n'est pas trop tard pour devenir partenaire vous aussi.
  • Nos partenaires
  • Sous le haut parrainage de Mme Sophie Cluzel
  • Académie de Lyon
  • Université de Lyon
  • SACD
  • Ville de Lyon
  • Grand Lyon
  • Handicap International
  • Région Auvergne-Rhône-Alpes
  • Sésame Autisme Rhône Alpes
  • Trisomie 21 Rhône et Métropole de Lyon
  • LADAPT
  • Cap Emploi
  • APSH34
  • Le magazine Handirect
  • Radio Aviva
  • Vivre FM
  • France TV
  • Bellefaye
  • Télérama
  • Lyon Capitale
  • Hôtel Mercure Lyon Centre Château Perrache
  • Fondation Orange
  • Institut Lumière
  • Mint Energie
  • MASFIP